La pensée du moment...

Après quelques semaines pendant lesquelles j'ai dû chercher une solution de secours pour mon site, le soucis est enfin réglé !

Le site "Chez Perno" rouvre ses portes chez free !

Bonne visite !

mardi 5 juillet 2011

Première lecture de Warpath.


Après Kings of War, Mantic sort sa version SF du jeu de figs.
Les "règles béta" sont en téléchargement ainsi que les listes d'armées "squats" et "orks".

Pas encore pu jouer mais j'ai fini par lire ces règles en détail. Et comme je ne suis pas prêt de jouer, je me permets, pour une fois, de donner un avis sur simple lecture. En espérant que cela donne envie à quelqu'un de s'y mettre "pour de vrai" !

En gros, rien de bien nouveau par rapport à Kings of War. Le jeu conserve les deux grands principes de son grand-frère med-fan à savoir l'absence totale d'actions de l'adversaire pendant le tour d'un joueur et la conservation de toutes les figurines de l'unité jusqu'à sa destruction totale.

Les règles sont quasiment les mêmes. Le mouvement a bien sûr été adapté et il y a bien une petite modif (une unité ayant subi autant de dommages que sa caractéristique "nerfs" a un malus pour toucher au tir et au corps à corps). Et bien sûr, il y a quelques règles de plus pour les blindés et les volants.

Alors ? Au final ?
Ben j'ai l'impression que c'est pas mal ce truc.
Les nouvelles règles sont assez élégantes de simplicité. Gérer les véhicules, le transport et l'aviation en si peu de pages, il fallait le faire. Il semble que ça marche (quelques menus bugs à corriger de-ci de-là... mais rien de bien méchant).

De plus, parmi les critiques que j'avais à l'encontre de Kings of War, deux sont largement atténuées ici. Premièrement, le jeu est bien plus adapté à l'échelle 28mm. En effet, la position des figurines est importante et les lignes de vues sont gérées plus finement (celles des armes lourdes des véhicules et des unités ne sont pas assimilées à celles du chef d'unité par exemple).
Enfin, la présence de différents types de troupes réellement différentes (infanterie, héros/monstres, blindés, aviation, artillerie) assure, je pense, un peu plus de diversité aux parties et un peu plus de rejouabilité.

Il reste tout de même le problème du manque d'interaction entre les joueurs.
A tester donc.

Ce qui ne va pas être facile à faire...
Si beaucoup de joueurs auront une armée d'Orks de chez GW pour jouer en proxy, combien auront une armée de Squats ? Ou alors, il va falloir proxiser sévère. Ou attendre la sortie officielle des figurines...

Lesquelles ont l'air très bien d'ailleurs (d'après les premiers concepts).
Marauder (Ork) et Forge Father (Squat)
D'après les deux listes en test, Mantic prépare pas mal d'armées...

Mantic finira-t-il par devenir une alternative sérieuse à GW, non seulement en termes de figs mais aussi en termes de règles ?
Wait & See.

7 commentaires:

SandChaser a dit…

Faut voir. Les figurines ont l'air bien, le squat me plaît bien, il ne jurerait pas à côté de guerriers khors R. à vapeur. C'est du plastique mou aussi comme leur gammes medfan? Au besoin, on peut toujours recycler pour Golgo ou WarEngine 3.

perno a dit…

Pourquoi mou ?
C'est du plastique classique pour leur gamme med-fan.

SandChaser a dit…

Le plastique dur c'est cassant. Quand je dis mou, attention, c'est pas de la guimauve hein. Du plastique genre GW.

perno a dit…

Je pensais que tu faisais référence au plastique mou des figs genre clix ou autres SWminis...

Le Vénérable Zaïus a dit…

En tout cas, qu'on adhère aux système de règle ou pas, les "Squats" pourront être joués à 40K pour ceusses qui aiment les nains en méga armure équipés d'armes aussi grosses qu'eux. ^^
Ah... Manque juste un CODEX officiel pour les aligner sur une table en V5 par contre...
Mais ça peut être fun ! :D

perno a dit…

Les Forge Fathers pourront être joués avec plein de systèmes, hein.
Faut que je me penche dessus pour faire une liste pour Trauma. :)

SandChaser a dit…

Une faction de nains steampunk pour HKF au hasard. Mixé avec du Rhulic PP et autres khor ça peut le faire. J'aime bien mélanger les référencs.